PHILIPPE BOLTON

flageolets & flûtes à bec


Flageolet de consort d'après des textes de Marin Mersenne et de Pierre Trichet

(XVIIe siècle)


un flageolet de consort

Le flageolet ci-dessus est le premier d'un consort. Il est accordé en sol à 440 Hz. D'autres tailles suivront.
Le consort complet comprendra en plus une basse en do et un dessus en ré et / ou en ut.


Marin Mersenne et Pierre Trichet décrivent tous les deux un ensemble de flageolets.

Mersenne décrit un consort composé des flageolets en do (en bas), en sol (voix intermédiaires), et en ré (au dessus).
Dans son Harmonie Universelle (1636) il donne même la pièce suivante, un vaudeville à quatre voix, pouvant être joué sur ces instruments.

texte de Mersenne une partition de Mersenne

En ce qui concerne l'instrument de dessus Pierre Trichet propose dans l'extrait qui suit de son Traité des Instruments de Musique (ca 1640) pour le dessus un flageolet en ut plutôt qu'en ré. Il signale même que le flageolet grave peut servir d'étui au plus petit.

On peut faire des concerts à quatre parties avec des flageolets aussi bien qu'avec des flustes, en mettant la taille et la haute-contre a la quinte de la basse, parce que l'estendue d'une de ces parties peut s'accommoder à l'autre, et faut que le dessus soit a l'octave de la mesme basse, laquelle peut servir d'estui audict fageolet et du dessus.